logo-mini

Rose Madone

Roméo + J are dead

J’ai rencontré Rose.
Elle se fait appeler Madone
un béret sur une veste
trop grande.
Un personnage étrange
dans un costume difforme.
Elle tague comme elle
déambule.
Ses mouvements forment
un dessin.
Dans le creux de sa main
son stylo parle pour elle.
Il raconte le destin
d’une poupée mannequin
empruntant le chemin
de l’art contemporain.
Son trait simpliste
sa bouche humide
de mots à foison
racontent l’histoire
d’AMOR à LA MORT
Elle cherche le bon fusain
laisse infuser sa pensée
pour montrer qui elle est
surtout pour nous prouver
que son combat armé
d’artiste acharnée
d’âme torturée
aujourd’hui prend la route
d’une femme affirmée.
Je sens son énergie
véhiculer autour d’elle
une vibration certaine
que son gros sac à brac
ne saurait contenir.
Rose on ne la retient pas
même son art ne la
comprend pas
mais bientôt elle tiendra
au bout de son Posca
le fil de l’avenir.
elle nous contera
comme on écoute le fleuve
fluide et raisonné,
calme et contrôlé.
Justine Geneau

Partager