logo-mini

Numéro 7

Edito

« C’est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases », constatait déjà tonton Lino au XXe siècle. Ça tombe bien, nous direz-vous, nous ne sommes pas marins. Pas besoin de disserter, donc, pour vous donner deux informations CAPITALES avant d’ouvrir ce nouveau numéro, septième du nom, de votre magazine adoré :

1. Apologie est désormais également une galerie d’art en ligne.
2. Apologie est désormais également une galerie d’art en ligne.

(- Euh, tu viens de dire deux fois la même chose…
- Je sais, mais mieux vaut deux fois qu’une.)

Le principe est simple : des tirages signés et numérotés, en petite série (30 exemplaires, c’est le maximum pour qu’un tirage soit considéré comme une oeuvre d’art), des photos d’artistes que nous avons eu l’occasion de vous présenter dans nos pages depuis le début de l’aventure. Vous pouvez ranger les ciseaux et vous ruer sur ces merveilles (c’est ici : apologie-galerie/fr).

Fin du volet auto-promo qui vérifie le vieil adage stipulant qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Nous vous laissons découvrir ce numéro proprement épatant, en toute objectivité bien sûr. Il vous aidera, nous l’espérons, à passer en douceur le cap de cette fin d’année.

rose madone - roméo + j are dead

djavanshir . n - punk, love & kindness

quentin carnaille - forte tête ( au carré )

vincent lelievre - dessine city

charles petillon - invasions

regard’s magazine - retour aux sources

ilaria feoli - love poetry

bruno fontana - s’approprier le réel

ali akbar - le dernier crieur

Partager